La grande actualité du moment pour Huel est la sortie de bouteilles de repas prêt-à-boire, déclinées en deux arômes différents : vanille et baies rouges. Le britannique reste fidèle à sa réputation d’aliments extrêmement techniques, où rien n’est laissé au hasard, et où chaque ingrédient est choisi avec minutie, pour une recette complètement originale. Outre l’eau, les ingrédients principaux sont la protéine de pois, l’amidon de tapioca, la farine d’avoine, l’huile de colza, et le lin. Le Huel Ready-to-Drink est ainsi, à ma connaissance, le premier repas prêt-à-boire sans protéine de soja, ni maltodextrine, ni isomaltulose. Est-ce pour cette raison que la bouteille est peu dense en calories ? 400 kcal pour 500 ml, c’est assez peu – la plupart des autres fabricants proposent 500 kcal, pour la même dose. Un mix de vitamines et minéraux complète le tout, sur lequel on aura une petite réserve, sur le choix d’un sel phosphaté pour leur magnésium. Et ils réussissent le pari, assez fou, d’avoir moins de 5 g de sucre par bouteille – comme quoi, une quantité correcte de glucide (33,9 g / bouteille), sans sucre, c’est possible, quand on s’en donne la peine.

Contrairement à ses poudres et barres, fabriquées au Royaume-Uni, la fabrication est faite en Autriche – chez le même fabricant que les YFood, Feed, Saturo et les autres ?

Enfin cette bouteille reste assez onéreuse. 4,42 € la bouteille, surtout pour 400 kcal, ça n’est vraiment pas donné. Et en plus, la commande minimale est de 12 bouteilles. Même en jouant sur les tarifs dégressifs, ce repas prêt-à-boire reste quand même dans la fourchette haute de nos panels. Les envois commenceront le 28 décembre, et les frais de port sont offerts pendant la période de pré-commande.