Comme j’avais l’impression de tourner en rond ces derniers temps, en parlant toujours des mêmes grands fabricants, j’ai décidé de rafraîchir un peu mon assortiment de marques et porter mon attention vers des acteurs plus discrets. Satislent est de ceux-là.

Satislent, des ingrédients originaux

Ce fabricant espagnol, basé à Madrid, est spécialisé dans les repas en poudre et, depuis peu, en barres. Il semble avoir compris que, dans un marché déjà bien structuré, il fallait apporter une proposition différentiante – il n’est plus possible, en 2018, de proposer un énième clone de Jimmy Joy ou Queal. Satislent a donc concocté une recette pour le moins originale, avec déjà deux arômes qu’on retrouve assez rarement dans les repas en poudre : noix de coco et citron. C’est ensuite l’utilisation de deux ingrédients, eux aussi peu courants : l’huile d’olive vierge d’Andalousie, et le gofio. Peu connu, ce dernier est une préparation traditionnelle des îles Canaries, une sorte de farine de maïs grillé et moulu à la pierre et qu’on consomme sous forme de mousse ou de purée. Bref, de quoi susciter la curiosité et démarquer le produit en lui apportant une touche localisée et traditionnelle !

L’ensemble du catalogue est vegan.

Le catalogue Satislent, riche mais confus

L’enthousiasme se calme un peu quand il faut faire un choix sur leur site web, tant leur catalogue et ses déclinaisons sont entrecroisées de façon redondante et confuse. Et pourquoi avoir séparé le SatisUP Caffeine des autres produits ? Bref, un pack test est bien présent, idéal pour une première découverte. Outre les noix de coco et citron déjà mentionnés, sont aussi proposés les arômes fraise, vanille, et café sans caféine. Le SatisUP Caffeine est aromatisé café au lait, et enrichi de 112 mg de caféine.

Les emballages sont en papier / aluminium plastifié, avec une esthétique assez austère. Ils sont disponibles en mono-dose (160 g) ou en gros sachets dits familiaux (1,125 kg). À l’usage, il faut bien reconnaître que ces sachets mono-doses sont bien pratiques, même s’ils génèrent plus de déchets.

Une déclinaison sport est aussi disponible, mais en un seul parfum (vanille) et une seule taille de sachet, le familial. Cette recette est enrichie en protéines, soit 40 g pour une dose de 175 g et 737 kcal. Les protéines proviennent des pois et du soja.

On apprécie que la dose standard, pour les sachets mono-dose, apporte 670 kcal. Voilà qui change des 500, voire 400 kcal qu’on voit de plus en plus mentionnés comme des repas.

Une composition séduisante

Pour ceux qui regardent avec méfiance les taux de sucre dans les aliments, Satislent se situe parmi les poudres les plus intéressantes du marché. Sa teneur en sucre est en effet très faible : 1,1 g pour 100 g, soit 1,8 g pour une dose. C’est même moins que Huel ! Pas d’isomaltulose, pas de maltodextrine comme ingrédients (un peu quand même, pour poudrifier l’huile). Et les minéraux rajoutés sont réduits à la portion congrue : seulement trois, et sans sels phosphatés. Le sel est correct, à 1,3 g par dose.

L’ouverture du sachet attise la curiosité : si la poudre en elle-même, avec sa couleur beige, n’a rien d’exceptionnel, c’est son fumet qui la caractérise. Quelque chose de brûlé, un peu salé, très agréable. La dissolution dans le shaker fourni (un excellent Blender Bottle Classic Loop, avec sa boule en ressort métallique) se fait sans aucun problème, aucun grumeau ne sera à déplorer. Quelques heures au frigo et on déguste. La consistance est très légèrement farineuse, juste ce qu’il faut. Et la sensation notée à l’ouverture se confirme : cette poudre a un net goût de pop-corn ! Le mélange huile d’olive – gofio fait des merveilles, on est vraiment en présence d’une recette à forte personnalité, qu’on ne retrouve nulle part ailleurs. Des idées toute simples, mais qui montrent bien que l’inventivité, puisée dans les racines propres à chaque fabricant, offre encore de larges territoires de développement pour les repas tout-en-un. Dans son genre d’originalité, Satislent me fait ainsi penser à Lently. C’est vraiment une bonne, une excellente surprise.

Mon goût préféré est sans contexte le SatisUP Coffee-latte avec caféine, qui s’accorde excellemment bien avec ce goût de pop-corn ; il est même bien meilleur que le Café sans caféine, lequel est un peu plus anguleux. Immédiatement après, je placerai Lemon et Coco. Lemon est surprenant. Pas d’acidité aucune, mais une légère fraîcheur, qui fait un peu penser à du limoncello. Vanille et fraise sont sans intérêt.

La satiété est dans la moyenne des autres poudres, soit autour de 4 heures sans avoir de sensation de faim.

Un rapport qualité-prix intéressant

Comme Satislent n’utilise pas de calories vides dans ses ingrédients principaux, j’aurai tendance à la classer dans ma troisième catégorie des poudres,  avec les Lently et Pulve – même si cette préparation ne semble pas atteindre le niveau de technicité et de précision d’un Huel ou Vitaline. Dans cette catégorie, donc, elle se positionne sur un rapport qualité-prix tout-à-fait correct, soit entre 2 € et 3,50 € le repas, en fonction des quantités et du conditionnement choisi. Beaucoup d’atouts, donc, pour cette poudre madrilène, qui va maintenant bénéficier d’une grande attention de ma part.

Enfin, si vous voulez essayer Satislent, vous trouverez en bas de page du présent blog un lien de découverte : 5 € de réduction à valoir sur votre première commande, et 5 € pour ma prochaine commande.

UPDATE : quelques minutes après publication de cette note, Satislent a annoncé sa nouvelle saveur : chocolat. Et une promotion intéressante (valable jusqu’au 14 décembre, une fois par client) pour le lancement : avec le code CHOCO, vous recevrez gratuitement deux sachets mono-dose de chocolat en plus de votre commande. Satislent explique que la création de ce goût n’a pas été facile, car un goût chocolat est presque toujours synonyme de lait ou sucre ajouté ; mais ici, en jouant sur le cacao dégraissé, l’édulcorant et l’arôme, le résultat semble correct. Qui essayera verra !