La timide bouteille Smeal

Une bouteille de Smeal Chocolat (crédit : smeal.fr)

Une bouteille de Smeal Chocolat (crédit : smeal.fr)

Cela fait depuis le mois de mars dernier que Smeal propose lui aussi des bouteilles pré-remplies de poudre et d’air. Un format peut-être très séduisant pour les rayonnages de la grande distribution, mais totalement inefficace en termes de prix, transport, conservation, stockage, préparation, déchets… Dans le cadre d’une commande en ligne, ce format n’a pour moi aucun intérêt. La démarche de Smeal vers ce format semble d’ailleurs peu suivie. La page de commande de ces bouteilles parle toujours de préventes et précommandes, elle annonce des livraisons pour avril, seules deux saveurs (les inénarrables vanille et chocolat) sont proposées… 3,70 € par bouteille, vendues par pack de 6, tarifs dégressifs.

330 ou 500 ml ? Les deux, pour Saturo !

Autre marque, autres bouteilles, plus étonnante encore est la valse-hésitation (j’aime ce cliché) de Saturo avec ces bouteilles. Fin mars, le fabricant autrichien annonçait avec fierté qu’il allait passer aux petites bouteilles cartonnées Tetra Pack, de 330 ml et qu’il abandonnait les 500 ml. Prétendument, les clients leur auraient dit que 500 ml c’était trop, qu’ils ne terminaient jamais leur bouteille en une seule fois, qu’ils en laissaient toujours, et qu’ils préféraient des petits repas. Mouais. Du coup, la dose passait de 500 kcal à 330 kcal. Prévoir deux bouteilles, pour un seul repas ? Désolé, pas pour moi. Il faut supposer que beaucoup d’autres clients ont dû penser la même chose, puisque quelques semaines plus tard, à la mi-mai, Saturo faisait machine arrière et remettait les bouteilles de 500 ml / 500 kcal officiellement au catalogue. Il n’en reste pas moins que, malheureusement, les nouveautés, comme Original v.2, Chocolat v.2, Fraise, Vanille ou l’édition limitée Banane ne sortent qu’au format 330 ml. Bien dommage, mais Saturo explique que le format cartonné permet plus facilement les productions ponctuelles ou en petites quantités. Pourquoi pas, après tout.

La gamme Saturo, finalement bien équilibrée.

La gamme Saturo, finalement bien équilibrée. (crédit : saturo.eu)

Un peu comme Queal, Saturo utilise les versions limitées pour tester un marché : Fraise et Vanille, deux anciennes éditions limitées, ont ainsi rejoint le catalogue habituel. Mine de rien, Saturo aligne quand même maintenant huit saveurs différentes, ce qui commence à constituer un joli rayonnage. Le Chocolat v.2 en 330 ml cartonné, est annoncé comme ayant une arôme de cacao plus rond ; lui et l’Original v.2 en 330 ml sont présentés comme moins épais que les v.1, toujours disponibles en bouteille 500 ml.