Juste un tout petit billet comme faire-part d’une nouvelle gamme chez Feed (on va finir par croire que ce blog est le blog officiel de la marque…) : après deux ans d’attente, les bouteilles prêtes-à-boire sont enfin disponibles !

Trois arômes sont pour l’instant proposés : Vanille, Chocolat, et Fruits rouges. C’est des toutes nouvelles références, on assure le classique, c’est bien, en attendant, espère-t-on, des parfums plus recherchés. 650 kcal par bouteille, c’est parfait, et bien plus que proposé en général par la concurrence. Mais les bouteilles sont aussi plus imposantes : 750 ml, quand même. Moins raffinée que celle des poudres, la composition va directement à l’essentiel : de l’eau, de la maltodextrine pour l’énergie, du soja pour les protéines, des huiles végétales pour les lipides, des fibres d’avoine, et un complexe de vitamines et minéraux. Évidemment, la texture est complètement lisse, sans aucun morceau. Les goûts sont donnés par des « arômes naturels », sans plus d’explication. Pas sûr qu’il y ait, dans la bouteille, les beaux ingrédients qu’on voit sur l’étiquette…

Le prix est à peu près équivalent à celui de Saturo (4,90 € la bouteille de 750 ml, soit 6,55 €/l, contre 6,58 €/l chez Saturo), mais plus cher que Yfood (5,98 €/l).

La bouteille prête-à-boire, chez Feed, c’est une longue histoire. À l’été 2016, c’était même son unique produit, celui sur le buzz duquel la toute jeune société se lançait. Las ! Des complications administratives infligeaient un retard tel que la bouteille se voyait reléguée au fond du catalogue, jusqu’à en disparaître complètement. La surprise est donc bonne de la voir réapparaître aujourd’hui, sous de nouveaux atours. Même si entre-temps, la concurrence a pu s’installer confortablement : Mana, Yfood, Saturo proposent eux aussi des gammes bien achalandées.

Reste enfin une question en suspens, valable pour toutes les marques, à laquelle je n’ai encore aucune réponse : ces bouteilles nécessitent une stérilisation, à forte chaleur, laquelle inévitablement doit détruire les nutriments les plus fragiles. Je serai par exemple curieux de connaître quelle quantité il reste, en moyenne, de vitamine C, une fois le produit prêt à consommer…