À la toute fin de l’année 2017, le britannique Huel a sorti son repas tout-en-un sous forme de muesli, Granola. Pendant longtemps, les mueslis et céréales classiques ont été mon petit déjeuner préféré (même les très sucrées et transformées pour enfants, oui oui oui !), avant d’être remplacées par les barres tout-en-un, notamment celles de Feed. L’arrivée de cette nouveauté allait-elle me persuader de revenir à mes anciennes habitudes ? Trêve de suspense ! La réponse est oui, définitivement oui, même si ce mouvement d’un retour à un aliment plus traditionnel ne cesse de m’interroger. Est-ce un retour à la nourriture « normale » ? Faut-il y voir une inflexion du marché des poudres, voire un aveu d’échec ? Mais peut-être est-ce juste un simple élargissement des gammes. Après tout, nous sommes toujours en présence d’un aliment tout-en-un, rapide à préparer, sobre, et issu des recherches scientifiques. Et un muesli tout-en-un est une innovation plus rassurante qu’une poudre, pour le grand public, tout en restant une porte d’entrée à ces nouveaux repas.

La pesée du Granola

La pesée du Granola Berry. On distingue des petits morceaux de fruits, rouges ou noirs.

Physiquement, les boîtes sont assez petites, 420 g ; cartonnée, avec sachet intérieur en plastique-aluminium argenté opaque. Les décorations de la boîte sont un peu plus fun et disertes que le design habituel de Huel : on y trouve même des photos en couleur. Pour plus de facilité d’utilisation, j’en verse tout le contenu dans une boîte en plastique étanche ; avec son large bec verseur, le dosage devient aisé et rapide.

Le muesli lui-même est d’une belle couleur blonde, de graines entières ou cassées, plus ou moins agglomérées. La version Berry est agrémenté de petits morceaux de fruits rouges séchés (framboises, cerises, fraises et myrtilles). Une sorte de poudre lie le tout. Cette poudre a provoqué des critiques sur le forum officiel de Huel : certains la considèrent comme un défaut de fabrication. Moi je trouve qu’elle se mélange très bien avec la boisson de soja, et elle disparaît en deux ou trois tours de cuillère.

Huel Granola : la dégustation

La dégustation est surprenante. Un goût noiseté, peut-être un peu fade, très légèrement salé pour la version Original, mais que j’apprécie beaucoup, et un délicieux petit goût de framboises ou fraises pour la version Berry, très discret mais présent, même à l’odorat. L’ensemble est assez croquant, et le reste jusqu’à la fin, sans prendre l’aspect de carton mouillé et pâteux qu’ont parfois les corn-flakes. Accompagné d’un thé vert ou d’un café fraîchement moulu, le petit déjeuner devient une véritable tuerie.

Nutritionnellement, on est sur du 355 kcal pour 100 g. Huel propose des portions de 60 g, j’en prends environ 80 g (soit 280 kcal), ce qui me fait tenir sans aucun problème jusqu’au déjeuner, à 13h. Une trentaine de vitamines et minéraux sont présents, grâce à un mélange rajouté, pour fournir entre 15 et 45 % des apports journaliers par doses de 60 g.

Le Granola dans un bol

Il n’attend plus que la boisson de soja.

Personnellement, je l’apprécie tel quel, sans éprouver l’envie d’y rajouter quoi que soit d’autre que la boisson au soja. Mais certains ont pu regretter son goût un peu fade, sec. Heureusement, il est très facile, dans le cadre d’un petit déjeuner, de rajouter une cuillère de cacao, de sucre en poudre, miel, sirop d’agave ou même miel, confiture, chicorée ou café instantané. À la vérité, les possibilités sont aussi riches que le contenu de vos placards.

Pour tout dire, Huel Granola m’a tellement enthousiasmé que, pour la première fois, j’ai pris une commande récurrente, par abonnement, de six boîtes toutes les cinq semaines. Un regret ? Oui, quand même : les boîtes sont un peu petites. Et pourquoi un cartonnage doublé d’un sachet, alors qu’un bon sachet zippable format Doypack ferait tout à fait l’affaire ?

Huel Granola, à partir de 5,90 € la boîte (depuis que Huel propose le payement en euros, la conversion me semble avoir augmenté les prix…).