Lently est dans les phases finales de sa recette vegan. J’ai eu le plaisir de recevoir et tester une version bêta de la future poudre. C’était un sachet en version 0.4.12, encore très provisoire comme on peut le voir sur les étiquettes. Il était nature, sans arôme ni édulcorant.

Les sachets noir brillant, toujours aussi classes, même en version bêta.

Les sachets noir brillant, toujours aussi classes, même en version bêta.

À l’ouverture, la poudre présente une jolie couleur et odeur de céréale, et elle se mélange sans aucun problème au shaker. Il y a des petites graines ou particules noires en suspension dans la préparation – du lin, j’imagine. Mais c’est bien sûr plutôt au niveau du goût que ça se gâte. On sent clairement que la poudre n’a encore ni arôme ni édulcorant : un goût étrange, inhabituel, avec une légère astringence, qu’on sent immédiatement dès la première gorgée et qui reste en arrière-goût. Je connais déjà le goût crayeux, terreux, du Huel U&U (sans arôme ni édulcorant), et j’ai appris à l’apprécier – c’est même mon Huel préféré, maintenant ; je suis donc assez ouvert aux goûts bruts. Mais celui-là manque encore de travail, à mon avis. On se demande aussi ce qui leur a pris de rajouter de l’isomaltulose, alors que la version non-vegan n’en possède pas.

En tout cas, la satiété était bonne : pris au petit-déjeuner, pas eu faim avant 13 h, c’est donc correct de ce point de vue-là.

J’attends maintenant avec impatience les versions avec mix de vitamines-minéraux rajoutés (le vegan sans vitamine B12, non merci) et avec édulcorants et arômes – car en l’état de son goût, cette poudre n’est vraiment pas prête à être vendue comme goût neutre ou nature. Lently non-vegan est une de mes poudres préférées, j’espère vraiment que cette version vegan sera aboutie, car la transition vers une nourriture sans ressources animales est, à mon sens, une bonne chose pour l’équilibre écologique et le bien-être des êtres vivants.