Carotte-curcuma est la première recette salée de Vitaline. Comme je prends mes repas tout-en-un essentiellement pour le déjeuner, ce sont les variantes salées qui ont de plus en plus ma préférence, et c’est donc avec plaisir que j’ai vu arriver cette nouveauté.

Le fabricant français propose, avec cette recette, une refondation complète des repas en poudre, un nouveau départ. Dans un secteur qui commençait à ronronner, cette nouvelle recette fait clairement figure de game-changer. Finie l’éternelle base d’avoine. Ici, l’ingrédient principal, celui qui donne le ton de la préparation (et qui peut constituer plus de 30 % d’une recette), est la crème de sarrasin. « Il nous fallait une nouvelle base, reconstruite pour être en cohérence avec un produit salé », nous explique Alexis Fournier, co-fondateur de Vitaline. « Le goût traditionnel de l’avoine, doux et idéal pour les recettes sucrées, oblige les recettes aux légumes à forcer sur la quantité de sel. Le sarrasin, qu’on retrouve par exemple dans les galettes salées des crêperies, s’accommode bien mieux des goûts salés, sans rajout de sel », continue-t-il. Et de fait, on ne retrouve que 1 g de sel par repas, à comparer aux presque 3 g des repas salés de la concurrence. Sans compter que le sarrasin, comme d’ailleurs le curcuma, a des propriétés nutritionnelles exceptionnelles.

C’est aussi la base glucidique elle-même qui a complètement changé, constituée maintenant de sarrasin, manioc, châtaigne et pomme de terre. Mais qu’est-ce que ces « crème de sarrasin » et « crème de riz », qu’on trouve dans les ingrédients ? Rien à voir avec un produit laitier, comme on pourrait le croire de prime abord : « Une crème désigne une farine pré-cuite, à la vapeur, qui est bien plus digeste qu’une farine simple », précise Alexis Fournier. On le voit, chaque détail de chaque ingrédient a fait l’objet d’attentions, d’analyses et de choix réfléchis, fût-ce au prix d’un surcoût. Les poudres Vitaline se classent en effet dans la fourchette haute des prix, mais on ne joue pas dans la même catégorie, d’autant plus que quasiment tous les ingrédients sont bio. Un travail de refondation qui, nous apprend-on, devrait être réutilisé pour les futures autres recettes aux légumes du fabricant.

Vitaline carotte curcuma : la dégustation

La poudre Vitaline carotte curcuma, dans une boîte.

Une très jolie couleur jaune or.

À l’ouverture, le sachet exhale une très appétissante odeur de curcuma, reconnaissable sans hésiter, rehaussé par une très jolie couleur jaune or de la poudre. Aucun problème avec la préparation, qui se fait sans grumeaux, hormis le fait, comme je l’avais déjà mentionné, que le shaker est un peu petit pour une dose de 700 kcal.

Attention, la préparation épaissit beaucoup quand on la laisse reposer : il vaut mieux préparer à l’eau fraîche et consommer immédiatement. Vitaline indique que cette recette se consomme aussi bien chaude que froide, mais je n’ai pas essayé de la faire chauffer, je préfère froid. J’adopte les repas en poudre pour leur simplicité, si en plus il faut passer au micro-onde, les bras m’en tombent rien que d’y penser…

La dégustation elle-même est un véritable plaisir, à chaque lampée, on veut déjà la suivante. Une des rares poudres que j’ai envie de boire sans m’arrêter ! Elle est purement délicieuse, avec cette saveur plaisante, épicée et douce, hypnotique dans son revenez-y… En fait, on est en plein dans la fameuse saveur umami. Une recette franchement dans les gammes salées, mais sans impression de boire du sel, c’était une gageure, ils l’ont fait, bravo. La consistance en bouche est légèrement graineuse, plutôt épaisse.

Rien à signaler non plus au niveau de la satiété, parfaite aussi, on est bien calé, tout en restant léger, pendant quatre à cinq bonnes heures.

Un reproche ? Oui, quand même, allez : le goût du curcuma est très, vraiment très, présent. En fait, on pourrait appeler cette poudre « Curcuma », et pas « Carotte-curcuma ». Moi j’adore toutes les épices en général, alors je suis content. Mais autant être prévenu.

Vitaline s’impose réellement, aux côtés de Huel, comme la meilleure poudre de ma catégorie « aliments peu transformés + cocktail de vitamines ». En fait, avec cette nouvelle recette, je la préfère même maintenant à Huel. Car cette poudre est un coup de maître. Tout simplement. Il y a maintenant, pour moi, un avant et un après le Carotte-curcuma de Vitaline. C’est dit.

Vitaline Carotte-curcuma, à partir de 28,74 € le sachet de 6 repas (soit 4,79 € le repas). Tarifs dégressifs, port inclus.