Vous n’êtes pas sans savoir que j’apprécie les chewing-gum à la caféine OneGum. « Après un repas liquide, rien de tel qu’un café solide. » La petite start-up française a récemment sorti une mise à jour de sa petite gomme, et de son emballage.

Aspartame, dioxyde de titane et vitamines B

Victime d’une ancienne polémique peu rigoureuse scientifiquement, l’aspartame n’a pas bonne presse : cet édulcorant a donc disparu de la nouvelle recette. Malheureusement, le dioxyde de titane, aux dangers bien plus avérés, est lui toujours présent – d’autant plus dommage qu’il ne sert pas à grand chose, à part créer de la couleur blanche. Autre choix incompréhensible pour cette nouvelle recette : la disparition pure et simple des vitamines B1, B5, B8 et B9. Ne restent plus que les B3, B6, B12. Bon, l’essentiel est cependant toujours là, avec les 50 mg de caféine par gomme, mais quand même, l’allégation « 25 % des apports journaliers en vitamines B » en prend un sacré coup.

Visibilité améliorée

L’emballage lui aussi a subi un petit lifting. On est toujours sur un étui en carton et un blister plastique-aluminium qui fait furieusement penser à un Strepsil, mais le design a été légèrement revu. Le logo est plus visible, et les apports en énergie, caféine et vitamines, sont mieux mis en avant.

Enfin, OneGum fait un pas de plus dans la grande distribution : ils sont maintenant disponibles dans les Carrefour et Carrefour Market, en plus des stations essences et des Franprix. Et, bien sûr, de leur site web.

OneGum, chewing-gum enrichi à la caféine, à partir de 3 € le paquet. Tarifs dégressifs, frais de port inclus.