L’américain Soylent continue de montrer de l’intérêt pour sa recette en poudre Powder, et c’est une bonne chose ! La nouvelle version Powder 1.8, sortie ces jours-ci, en est la preuve. Le principal changement de cette nouvelle itération porte sur la fibre : celle-ci n’est plus fournie par l’isomalto-oligosaccharide, mais par de la fibre de maïs soluble. Et c’est une bonne chose, parce que c’est vraiment plus facile à écrire. Pour ceux qui veulent savoir, l’isomalto-oligosaccharide est un sirop ou une poudre fabriquée par des enzymes à partir de l’amidon. On peut en acheter directement chez son fabricant canadien BioNeutra, sous le nom de VitaFiber, si on veut. Il ajoute de la texture, de la douceur et surtout des fibres aux aliments. Bref.

La nouvelle fibre de maïs soluble, plus consistante et qui tient mieux au ventre, a aussi permis de diminuer de moitié l’ajout de gomme xanthane.

Disparition des algues

L’autre grand changement est la disparition complète du dernier produit d’origine algué qui restait, à savoir une huile d’algue. C’est dommage, car le focus sur les algues était, depuis la naissance de Soylent, un des buts des fondateurs. Mais l’affaire, largement montée en épingles, de la farine d’algue vomitive des Soylent Bar est passée par là, malheureusement. Et les Bar ne sont toujours pas revenues au catalogue…

Créée par l’américain Rob Rhinehart, Soylent, qui est à l’origine de la vague des repas en poudre, n’est disponible pour l’instant qu’aux États-Unis et Canada, au prix de 64 $ (env. 60 €) les sept sachets (425 g, 2000 kcal par sachet). Les premiers retours sur Reddit sont très positifs, mais balancent entre « c’est le même goût que la 1.7 », et « encore plus doux qu’avant, ça suffit ». De la difficulté de discuter des goûts…