Avec les goûts qu’il affiche, le repas en poudre StonerShake WakeUp Cappuccino, dernière mouture du fabricant néerlandais, fait partie de ces références qui visent quasi exclusivement le marché du petit-déjeuner : cacao, coco et café. Ça tombe bien, c’est principalement au petit déjeuner que je l’ai utilisé. Il est en plus enrichi en caféine, à raison de 90 mg par sachet de repas monodose de 125 g.

Première chose à dire de StonerShake : les paquets sont beaaaauuux !!! Noirs brillants, designs, sobres, ils ne dépareront pas les étagères et les cuisines les plus élégantes ! Et en sachet monodose, ils sont carrément mignons. Et même si j’ai toujours trouvé que ces derniers génèrent beaucoup trop de déchets, force est d’avouer qu’ils sont bien pratiques, au final. Ni balance ni cuillère, on verse d’un coup dans le shaker et hop, 512 kcal immédiatement prêts.

C’est à l’ouverture qu’on se demande où on va mettre les pieds : le WakeUp Cappuccino ne sent absolument pas ni le cacao, ni la coco, ni encore le café ! La poudre est pourtant d’une jolie couleur, mouchetée de différentes graines, très avenante. Mais l’odeur est celle de farines et céréales, pas des parfums attendus.

La préparation au shaker se fait ensuite de façon très fluide, sans grumeaux, la miscibilité est parfaite. La dégustation confirme l’impression reçue à l’ouverture : un goût agréable, nourrissant, plein, mais indéfinissable, pas vraiment dans ce qu’on attend. Quelque chose de biscuité. Il faut dire que le mélange cacao-coco-café est peut-être un peu too much, au final. Un délicat arrière-goût de café est bien présent cependant, mais de façon vraiment subtile. Heureusement, l’ensemble reste bon, agréable, pas du tout lassant, on se surprend à avoir presque envie de s’en resservir un !

Comme Huel ou Vitaline, StonerShake tire toute son énergie de vrais aliments séchés ou moulus (whey, avoine, riz, graines de tournesol, de chia, épinards, huile de coco, fraise), enrichis d’un complexe de vitamines et nutriments, sans maltodextrine. Et ça se sent en bouche : la consistance est très riche, il y a vraiment à manger ! Sans être aussi muesli que Bertrand, StonerShake est vraiment plein de petites graines et minuscules morceaux, très agréables à faire craquer sous la dent.

La satiété est très bonne, en tout cas dans le cadre du petit déjeuner : on tient sans problème jusqu’au déjeuner, sans fringale. La caféine remplit bien son office aussi, à l’instar d’un bon café, avec le fameux petit shot qui aiguise l’attention et que les amateurs connaissent bien.

En conclusion, StonerShake WakeUp Cappuccino est un bon choix, flatteur d’emballage, efficace au niveau nutrition, mais qui gagnerait peut-être à gagner un peu en force de café pour être parfait.