Après plus d’un an d’attente, la barre Huel est enfin arrivée dans la boutique officielle du fabricant anglais. C’est pour l’instant des pré-commandes, les départs de l’entrepôt sont prévus pour le 20 décembre.

Vegan et sans soja, la barre Huel pèse 69 g, apporte 250 kcal, ainsi qu’1/8 de tous les nutriments, vitamines et minéraux, nécessaires à un humain moyen (base 2000 kcal/j). Elle n’est pour l’instant disponible qu’en une seule saveur, le cacao.

Comme les Tweeny Bar de Joylent et les WundrBar de Queal, la barre de Huel n’échappe pas à la forte dose d’une substance nécessaire à la « colle » et à l’humidification de la barre. C’est ici le polydextrose, qui arrive ici comme deuxième ingrédient ; on peut donc supposer qu’il compte pour environ 20 % de la masse totale de la barre, soit environ 13 g par barre de 69 g. À l’instar de la glycérine, utilisée par les deux autres fabricants, c’est un laxatif, avec un seuil laxatif à partir de 90 g/jour ou 50 g en dose unique. On comprend ainsi que Huel recommande de une à quatre barres par jour.

La barre Huel, plus chère que les autres

Les Huel Bar coûtent de 1,72 £ à 2,40 £. Je viens de commander un paquet de 16 barres (2,19 £ l’une). Avec des frais de port à 5 £, les 40 £ totaux ont été convertis par Paypal en 49,55 €, soit 3,09 € la barre. (Évitez la formule de 5 barres : avec 4,55 £ de port vers la France, elle n’est pas assez intéressante). C’est significativement plus cher que les barres Joylent ou Queal, qui font 100 g et apportent autour de 400 kcal, pour moins de 3, voire 2 €. La composition des Huel semble plus exigeante, on verra si cela se retrouve aussi à la dégustation et satiété.