Le fabricant allemand Bertrand nous apprend qu’il remet en question son offre de bouteilles pré-dosées : « Il y a certains aspects que nous n’avons pas aimé à utiliser une bouteille de plastique PET à chaque repas ; nous en avions commandé une palette, pour nos tests, et personne ici n’a aimé cette image de cette palette pleine de plastique », nous raconte Peter, responsable ventes et support. Après des premiers tests avec des bouteilles en PET, Bertrand voulait lancer la production avec des bouteilles en plastique de maïs, le PLA, « mais il n’y a pas de fabricants de bouteilles en PLA. Nous ne voulons plus de PET et tant qu’il n’y aura pas de fournisseur pour une solution bio-dégradable, nous laisserons les autres le faire », continue-t-il. Ces autres étant pour l’instant de toute façon peu nombreux : à notre connaissance, seuls Trinkkost et Feed sont sur ce créneau de la bouteille PET pré-dosée.

Au printemps dernier, Bertrand avait annoncé la mise en vente « dans les prochains jours » de ses bouteilles pré-dosées. Depuis rien n’était apparu sur la boutique. Seul un petit message en forme de commentaire, posté sur Reddit, avait annoncé la possibilité d’en commander, directement par mail, au prix de 3,50 € la bouteille (achetable par lot de 28). L’expérience aura donc tourné court.

Précisons par ailleurs que le plastique de maïs PLA, comme remplaçant du plastique pétrolier PET n’est pas non plus la panacée tant attendue. Sa production est très consommatrice en énergie et eau, et exige la mise en place de filières spécifiques pour son recyclage, d’où la réticence de l’industrie à l’adopter.