Soylent suspend les ventes de ses Bars, appelle à ne plus les consommer et va procéder à des remboursement

Devant la montée d’un bad buzz, Soylent a choisi la prudence : la suspension des ventes de barres, l’appel à ne pas consommer les produits déjà achetés et la promesse de leur remboursement.

Il y a deux jours, un article de ArsTechnica se faisait l’écho de quelques plaintes, postées sur le forum Reddit : des utilisateurs se plaignaient de troubles gastriques après l’ingestion de Soylent Bar. Il n’en fallait pas plus pour déclencher la panique, les campagnes de dénonciation à la FDA, la paranoïa, l’inspection minutieuse de la moindre tache ou seconde de péremption, avec force photos à l’appui ; le tout bien sur sans recul ni aucune connaissance nutrionnelle – on parle carrément d’empoisonnement… La mayonnaise prenait, soutenue et amplifiée par cet article d’ArsTechnica, qui ne se base donc que sur quelques témoignages anonymes que l’on tient pour des vérités, sans analyse rigoureuse des causes à effets et des environnements sanitaires des dénonciateurs, pour instruire à charge contre Soylent…

Si ça se trouve, Soylent va juste attendre que la tension retombe pour remettre en vente exactement la même recette (ou peut-être quelques changement cosmétiques), les utilisateurs n’y verront que du feu et tout le monde se félicitera.

Cette attaque d’une minorité trolleuse et la peur du bad buzz me font penser à ce qui s’est passé avec la poudre Huel 2.0, et qui a finalement forcé Huel à revoir sa recette. Les petites boîtes n’ont pas les reins assez solides pour encaisser sans broncher des minorités de râleurs organisés sur des communautés en ligne prescriptrices.