Queal a mis en ligne deux vidéos, pour décrire leur processus d’expédition. Rien d’extraordinaire, mais deux choses sont intéressantes à noter :

– Tout d’abord la taille des locaux, entrepôts et hangars. Ça donne une idée de ce qu’il faut pour se lancer dans un commerce de revendeur multi-marques en ligne. Avec le nombre de références et des commandes à chaque fois lourdes et volumineuses, c’est un business qu’il n’est plus possible de monter dans son garage.

– Ensuite la machinerie nécessaire pour la composition (qu’on voit surtout sur les autres vidéos de Queal). C’est assez incroyable de voir comment ce secteur s’est professionnalisé et industrialisé. Quand on pense qu’il y a encore quelques mois, les soylent-like se bricolaient sur un coin de table, avec une cuillère à café, une balance de cuisine et des ingrédients commandés sur Amazon…
Il y a maintenant de sérieuses barrières à l’entrée, et les nouveaux entrants, s’il y en a encore, devront avoir de sérieux atouts avec eux pour trouver leur place. D’ailleurs, sauf erreur de ma part, ça fait quelques mois qu’on n’a pas vu de nouvelle marque arriver. Bientôt les premières disparitions ou concentrations ?