Je viens de découvrir, grâce à une notification Twitter, le repas en poudre StonerShake, lui aussi originaire des Pays-Bas et sur le marché depuis août 2015.
StonerShake a la particularité de viser un public bien précis : les fumeurs de cannabis qui négligent un peu leur vie et se laissent aller à manger n’importe comment… Genre comme si ça existait… 🙂 Cette niche est clairement revendiquée dans plusieurs de leur tweets, dans la photo d’illustration de leur page d’accueil et dans l’ambiance générale de leur communication (fontes, couleurs, imagerie, vocabulaire…). Même le nom « stoner », qui désigne un « camé », le ton est donné.
Leur poudre se base sur des vrais aliments moulus et un cocktail de vitamines et nutriments rajoutés (je n’ose pas dire « de synthèse », car ça n’a plus de sens, en fait). Pas d’ajout de maltodextrine. En cela, StonerShake se rapproche de Huel. Trois goûts sont disponibles : coco-choco, banane et fraise.
Il y a beaucoup d’ingrédients étranges que je n’ai vus que chez eux (bore, graines de chia, MSM, bioflavonoïdes d’agrumes, dong quai, chou frisé, trèfle, pissenlit, betterave, cellulase, inositol…). L’étiquette produit ne donne pas le détail des molécules composant leurs vitamines, dommage.
Leur poudre se présente en sachets de 500 g / 2000 Kcal pour 3 ou 4 repas (offres à 49 et 99 €, shaker offert, apparemment le même que Joylent). 2000 Kcal par jour, c’est vraiment dans la fourchette la plus basse des recommandations ; pour rappel, Joylent est à 2119, Bertrand Classique à 2220, Queal 2100 ou 2400. Mais bon, StonerShake s’adresse visiblement plus aux nonchalants qu’aux actifs, c’est entendu  😉 .
Une offre d’essai est disponible, à 15 € pour 6 sachets de 125 g / 500 Kcal pour un repas.
Le site a l’air sympa, bien fait, il donne envie d’essayer même si on n’est pas soi-même dans leur cœur de cible. Il ne met en avant ni bio, ni anti-ogmisme, ni végétarisme.
Attention, les frais de ports vers la France sont de 13 ou 16 €, ce qui, pour l’offre à 15 €, double quasiment le prix affiché. C’est pour moi le plus gros frein à un essai de cette poudre.